L'instant du choix

L'instant du choix

 

 

 

L'un des paramètres à prendre en considération est le moment du choix : avant, pendant, après la conception, avant ou après le savoir du sexe de l'enfant à venir. Faire un enfant certes, mais très vite ensuite, garçon ou fille. La génétique progresse d'années en années et l'on nous parle de ce jour futur que l'on souhaite ou que l'on redoute de pouvoir choisir un jour le sexe de l'enfant à naître. Pour l'instant le comité d'éthique veille à ce que ces dérapages ne puissent avoir lieu. On nous parle de laisser faire la nature mais aussi de volonté parentale. Tant qu'à faire un enfant autant pouvoir choisir son sexe et pourquoi pas la couleur de ses yeux comme sa mère, de ses cheveux comme son père, sa taille comme son grand père et son intelligence comme son oncle qui a bien réussi dans la vie. Bref pouvoir faire et choisir son enfant comme au supermarché. Tant qu'à signer pour 20 ans d'éducation autant mettre le maximum d'éléments positifs de son côté. On nage bien évidemment en plein délire et la génétique n'est pas là pour répondre aux caprices de chacun. D'ailleurs aujourd'hui quel est-il ce rôle de la génétique ? On argue d'avancées en matière médicale, de compréhension des mécanismes humains, des maladies, on progresse dans la connaissance de l'homme pour lui apporter plus et mieux, mais toutes ces considérations sont-elles vraiment de dimensions humaines, lui sont-elles réellement accessibles ?

 

 

 


Il est loin le temps où l'on s'en remettait à Dieu. Dieu aujourd'hui est apprenti sorcier dans la réalisation humaine. Aujourd'hui on fait des clones de brebis, on en fait la Une des journaux d'ailleurs. La méthode est toute simple, il s'agit de prendre une cellule de brebis, un ovule et hop le tour est joué, je schématise bien évidemment, dans l'idée la procédure est simple, il a fallu pourtant des dizaines et des dizaines d'années pour la concrétiser. Des rumeurs circulent sur le fait que certains chercheurs auraient réussi à en faire de même avec le clonage humain, d'autres rumeurs sous-entendraient qu'un spermatozoïde humain a été placé in-vitro dans un ovule de gorille puis placé dans une gorille femelle, grossesse s'en suivit qui a soi-disant été stoppé à quelques mois. Délires, racontars ou réalité, nul ne le sait pour l'instant mais nous sommes néanmoins dans le cadre du possible. Les médias nous abreuvent de génétique et de ses manipulations qui pourraient être faites, le cinéma a fait l'écho à maintes reprises des diverses expériences qui pourraient être menées afin d'améliorer la race humaine, et la question n'est pas récente, elle se retrouve à chaque siècle. La dernière réflexion cinématographique en date est «Bienvenue à Gattaca», où la sélection se fait avant et à la naissance par le biais de la génétique. Pour avoir une chance de réussir professionnellement, les enfants doivent avoir été conçus par fécondation in-vitro et dès la naissance un test ADN est effectué, c'est lui qui trace tout l'avenir de l'individu. Et seront exploités les meilleurs caractéristiques de chacun dans la discipline qu'il excelle dès la naissance.